Pourquoi la F1 refuse t-elle de passer à l’électrique ?

La protection de l’environnement et la diminution de l’empreinte écologique fait rage actuellement. La consommation de carburant constitue une grande part dans cette lutte. Pour apporter sa contribution à secteur, les constructeurs se focalisent sur les moteurs moins polluant tel que l’électrique ou l’hybride. Pourtant, les F1 persistent dans les moteurs à combustion. Pour quelles raisons ?

La formule 1

La F1 est la discipline de sport automobile avec des monospaces sur un circuit spécial et une réglementation qui lui est propre depuis 1949. Cette réglementation inclus une limitation du poids du monoplace incluant le pilote à moins de sept-cent kilogramme. La vitesse maximale réalisée par une F1 fut enregistrée à 378 kilomètre par heure. Le type de moteur est imposé pour être un V6 turbo d’1,6 litre. Toutefois, il est possible de le rendre hybride. En ce qui concerne la consommation, une contrainte est également fixée par la réglementation à environ cent kilogrammes de carburant par heure. Cette limitation permet également de contrôler leur puissance pour un maximum de mille chevaux. Elle limite également la consommation de carburant par course à cent-dix kilogrammes, soit environ quarante-cinq litres au cent kilomètres.

La formule électrique

Il s’agit de la F1 des voitures électriques. Les championnats de ce type de compétition a vu le jour en 2014, chapeauté également par la Fédération International de l’Automobile. Elles atteignent une vitesse de 280 kilomètre par heure, avec une accélération allant de zéro à cent kilomètres par heure en trois secondes. Malgré cette vitesse, elles sont moins bruyantes qu’un autobus. Autre avantage, on a la possibilité d’assister à une course rapide et avec des véhicules ultra-profilés, sans l’inconvénient des vapeurs d’essence. Avec l’évolution technologique, elle peut tenir maintenant quarante-cinq minutes sur la piste sans repasser par les stands. Elles disposent d’un mode attaque qui donne au pilote un effet boost suivant les critères définis par le règlement. Elles font zéro émission et nécessitent nettement moins d’investissement.

Pourquoi la Formule 1 persiste ?

Malgré sa réputation de voiture polluante, peu soucieuse de l’environnement, opulente et encline au gaspillage, la F1 maintient la première place des sports automobiles. En effet, malgré le développement, la formule E n’est pas près d’atteindre les performances en termes de vitesse et de distance de son homologue à combustion. Malgré la performance des batteries, il est actuellement plus pratique lors des retours aux stands de changer de monospace, au lieu de changer de batterie. Aussi, pour maintenir son règne, elle doit se concentrer sur les moteurs hybrides, tout en faisant la promotion des carburants bioéthiques. S’y ajoutera une technologie de stockage plus performante accouplée à un système de récupération d’énergie cinétique venant du freinage et des gaz d’échappement, qui améliorera son image auprès des écologistes.

Comment ne pas rater les compétitions de sport automobile à la télévision ?
5 bonnes raisons d’assister au 24h du Mans